SiteLock
Livre du mois Le Petit futé Kinshasa 14,95 € Communiqué de presseGuide Kinshasa 2017 (petit futé)Neocity
Boek van de maand Zoon in Congo 15% korting + gratis verzending Zoon in Congo Lanoo Uitgeverij
   Webmasters Delcol Martine Eddy Van Zaelen De webmaster Delcol MartineEddy Van Zaelen
  Helpt U mee en stuur je ons uw boeken in ruil voor een publicatie op de site  Sponsor Site
Kasai Rencontre avec le roi des Lele Kasaï , rencontre avec le roi Prix exclusif Grâce a Congo-1960 Sans limite de temps 29.80 € frais de port inclus  -Editeur Husson
L'état indépendant du congo a la recherche de la vérité historiquecongo 1957-1966 TémoignageLes chemins du congoTussen vonk en omroep , draadloze communicatie in België en CongoLeodine of the belgian CongoLes éxilés d'IsangiGuide Congo (Le petit futé)Congo Ya Kalakala, avec mes remerciements a Mr Paul DaelmanCongo L'autre histoire, avec mes remerciements a Charles LéonardL'Héritage des Banoko , avec mes remerciements a Mr. Pierre Van BostL'année du Dragon avec mes remerciements a Mr Eddy Hoedt et Mr Peeters Baudoin

livres concernant l'état Indépendant et le Congo Belge (1886-1960)

Dans cette rubrique ont vous informent des "nouveaux livres" sur la colonie belge.
Des  livres assez intéressants pour être publiés sur le site, car ils vous informent sur le Congo Belge.
Bortai Philippe Brousmiche

Les journaux de campagne tenus par Philippe Brousmiche relatent les exploits du XIème bataillon lors de la Campagne d'Abyssinie.

Cette campagne qui mobilisa plus de 5000 hommes, y compris les porteurs desquels l'auteur fait l'éloge, dura plus d'un semestre hors du Congo et fit plusieurs milliers de prisonniers dont 9 généraux italiens. Le XIème bataillon de la Force Publique fut le fer de lance de cette folle équipée.

 

Le Congo avait reçu comme première mission de garantir la route des approvisionnements du Cap au Caire en empêchant la jonction éventuelle des troupes italiennes de Libye avec celles présentes en Abyssinie. Ensuite, ce fut la période offensive avec Asosa, Gambela et Saïo, premières victoires alliées contre les forces de l'Axe.

Lors sa première publication en 1987, l'appellation "BORTAÏ" avait déjà été retenue. Bortaï, nom d'une rivière d'Abyssinie, fut à juste titre comparée à l'Yser, frontière naturelle contre l'adversaire.

Le fantôme de Léopold au coeur des ténèbres - Un règlement de contesLe fantôme de Léopold au coeur des ténèbres - Un règlement de contes

L'auteur analyse deux ouvrages de références absolues sur l'ère léopoldienne : Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad et Les fantômes du roi Léopold, un holocauste oublié de Adam Hochschild. Nous offrent-ils l'un et l'autre la réalité toute nue, sur laquelle les auteurs ont apposé un talent littéraire propre et marqué de leur conviction intime intemporelle, libre de toute entrave politique, idéologique ou philosophique ?

Dès 1900, des critiques s'élevèrent sur les conditions inhumaines, voire criminelles, dans lesquelles les Européens obligeaient les indigènes à travailler à leur profit dans ce qui était alors l'État Indépendant du Congo, création de Léopold II. Le tollé devint si assourdissant que la Belgique reprit la colonie. Cette période fut quasi oubliée, occultée par les deux guerres mondiales et par la crise qui s'installa durant l'entredeux- guerres.

Après l'indépendance du Congo - aujourd'hui République Démocratique du Congo - en 1960, se rouvrit le dossier de l'EIC. Le concert des critiques s'éleva peu à peu, venant de l'ancienne colonie et de ses intellectuels, des historiens et journalistes du monde occidental, du monde communiste et du Tiers-Monde .

Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad, paru plus de soixante ans plus tôt, sortit de son purgatoire pour devenir le plus vendu et le plus analysé de ses écrits et pour sacrer l'auteur écrivain anticolonialiste de la première heure. En 1998, un ouvrage d'Adam Hochschild, paru dans sa version française sous le titre Les fantômes du roi Léopold, un holocauste oublié, allait par sa diffusion et sa médiatisation remettre mondialement l'affaire Léopold II au goût du jour. Les deux ouvrages devinrent aux yeux de nombreux lecteurs les références absolues sur l'ère léopoldienne, ce qui réclame inévitablement une question à laquelle l'essai présent tente de répondre : nous offrent-ils l'un et l'autre la réalité toute nue, sur laquelle les auteurs ont apposé un talent littéraire propre et marqué de leur conviction intime intemporelle, libre de toute entrave politique, idéologique ou philosophique ? Bref, nous trouvons-nous, oui ou non, en face de deux manières de dire la vérité ou d'écrire un conte ?

Lire plus via le lien suivant

Jean StengersCongo Mythe et Réalité

 

Jean Stengers s'est occupé de Léopold II et du Congo durant quarante ans au moins. Il a longuement travaillé à la fois dans les archives étrangères et dans les archives belges. Ce qu'il nous offre ici est un ensemble d'études qui couvrent un siècle d'histoire, elles couvre la période: 1860-1960

On y trouve abordés la plupart des aspects majeurs de lapolitique du Roi, puis de laBelgique. Ces aspects majeurs sont souvent aussi des aspects controversés.

L'auteur s'attache, là où il rencontre des conceptions légendaires, que ce soient des légendes dorées ou des légendes noires, à les démythifler, avec la seule volonté de restituer la vérité du passé.

Plus d'info via le lien suivant

Stig von Bayer

Congo Belge 1949- 1964

Auteur - Stig von Bayer - Svenk FN Officer bland kannibaler och minor - Congo 1949-1964

 

Ce livre est la biographie de Stig von Bayer, officier de l’ONU dont le beau-père était l'ingénieur forestier suédois Hans HANSSON, employé depuis 1949 par la COGERCO, une firme qui travaillait sous contrat au Maniéma   pour l'administration coloniale à la construction de ponts et de routes. Ces travaux étaient effectués à la demande  
L’infrastructure, payée en grande partie avec les impôts des sociétés COTONCO et HUILCO versés à l’état colonial, était mise en chantier par l’ingénieur HANSSON, surnommé « Bwana Kikwenda », ou celui qui cours toujours tout droit. La participation des chefs de tribus au projet était entièrement acquise car ils fournissaient des travailleurs et bénéficiait en retour des bienfaits de la civilisation.

plus d'info sur le lien suivant


L'héritage de la congoloieL'Héritage de la Congolie - A.B.-ERGO - Edition l'Harmattan voir liens suivant

Entre 1878 et 1890 une seule compagnie s’établira au Congo et y créera quatre filiales. Est-ce pour générer plus de diversité et de concurrence que le roi incitera et aidera les milieux d’affaires anversois à créer 7 autres sociétés avant la mise en activité du chemin de fer en 1898? Toujours est-il qu’à partir de ce moment, la doyenne, la C.C.C.I, va s’opposer violemment aux desseins économiques du souverain. Les compagnies, pour l’essentiel des comptoirs commerciaux, seront créées après la liaison par train de Matadi à Kinshasa. Elles n’excéderont jamais une soixantaine d’unités; 13% d’entre elles disparaîtront pour faillite, et une dizaine fusionneront au Kasai, sous la pression de la C.C.C.I, laquelle participera activement avec l’État au début de la mise en valeur du Katanga.

voir lien suivant


Silence on MeurtMédecins Sans Frontières a l'honneur de vous annoncer la sortie du livre : R.D. CONGO: "SILENCE, ON MEURT ".

MSF, Editions l'Harmattan 2002.

La République Démocratique du Congo a tout pour réussir: un sol fertile, des
ressources naturelles et humaines en nombre. Et pourtant. Les besoins humanitaires de ce pays sont immenses. Des millions de Congolais vivent une détresse qui n'en finit plus. La fuite, la mort, les pillages, les viols et autres violences, mais aussi le non-acces a la nourriture, aux soins de santé, la perte de toute dignité, l'absence de perspectives et d'aide. Une réalité crue, souvent bouleversante. Durant l'été 2001, une équipe de Médecins Sans Frontières (MSF) a voyage dans plusieurs régions du pays et récolte des centaines de témoignages de Congolais. Objectif : donner la parole aux Congolais pour qu'ils présentent euxmêmes, sans fard, leur réalité quotidienne. Des histoires a peine imaginables, comme celle de Papa K, cet homme qui assiste impuissant au matraquage de sa femme enceinte, ou de Elisabeth A. dont la fille unique âgée de trois ans souffre de malnutrition sévère suite a un an de fuite dans la brousse.


appui-feu BakaL'appui-feu de Baka

 

de Daniel Brackx & JP Sonck. Format :17x24 - 82 images (via le musé de l'armé voir avec Mr Sonck)

Disponible chez l'auteur

Les flights d’appui-feu dans la tempête de l’indépendance, tel aurait pu être le titre de cet ouvrage rédigé par deux connaisseurs de l’aviation ayant opéré au Congo Belge. En 96 pages, Daniel Brackx, auteur de plusieurs ouvrages d’aéronautique belge et Jean-Pierre Sonck, auteur de plusieurs articles sur les aviations katangaise et congolaise, décrivent la dégradation croissante de la situation dans notre ex-colonie à partir de 1959. La Force Publique tenta de maintenir l’ordre en mettant en oeuvre ses troupes et son aviation et les Forces métropolitaines y participèrent avec quelques avions armés, principalement chargés d’effrayer les populations survoltées par la propagande des politiciens démagogues à l’approche de l’indépendance, notamment dans le Bas Congo et au Maniéma. La situation empira lorsque les soldats de la Force Publique et les policiers se révoltèrent contre les cadres européens en juillet 1960. Leurs exactions provoquèrent la panique parmi la population européenne et les Harvard armés furent engagés en soutien des Forces métropolitaines chargées de ramener le calme sur un territoire plus étendu que la France. La mission de ces avions armés prit fin peu après l’intervention des troupes de l’ONU.


congo 1960 image foto sans titreParution de Carnets de voyage d’Antoine-Roger Bolamba,

 

dans la collection « L’Afrique au cœur des lettres » à L’Harmattan. Carnets de voyage clôt, au sein de cette collection, un triptyque d’ouvrages de trois auteurs fondateurs de la littérature du Congo-Kinshasa : Thomas Kanza (version inédite de Sans rancune), Paul Lomami Tchibamba (Ah ! Mbongo, avec préface d’Alain Mabanckou) et A.-R. Bolamba. Celui-ci, poète et journaliste, fut le premier auteur congolais (RDC) publié en France avec une préface de L. S Senghor.
Plus d'info


Le congo de la colonisation Belge

LE CONGO DE LA COLONISATION BELGE À L'INDÉPENDANCE

Auguste Maurel - Edition L'harmattan

Le nom de " Michel Merlier " (Auguste MAUREL) est connu de tous ceux qui ont été concernés par la décolonisation du Congo belge. Quel enseignant, quel chercheur, quel homme politique n'a pas consulté ou lu " son Merlier " dans le Congo post-colonial de 1962 ? Comme tous les ouvrages importants et fort utilisés, il était devenu introuvable. 30 ans après sa publication, cet ouvrage a gardé sa "fraîcheur" et son intérêt. Car l'histoire du Congo 1960 semble se répéter dans le Zaïre 1990 ; Il était donc important de le republier dans sa version originale. Cet ouvrage nous permettait en 1962, de disposer d'une analyse cohérente et rigoureuse concernant l'ensemble de l'histoire de la colonisation, de la décolonisation et du néo-colonialisme. Les catégories de Merlier (Maurel) sont celles de l'historiographie matérialiste qu'elles s'appliquent à l'Europe, à l'Amérique latine ou à l'Afrique. L'économie de traite de l'Etat Indépendant de Léopold II, la question agraire et l'exploitation de la paysannerie, la formation du prolétariat, la montée d'une bourgeoisie-classe dirigeante, la contre-offensive des forces coloniales, et la chute de Lumumba, tels sont les thèmes de cet ouvrage toujours actuel. Dans le Zaïre de 1992, les paysans sont toujours surexploités, la classe ouvrière désorganisée, et la bourgeoisie dirigeante se maintient au pouvoir grâce à l'appui de l'étranger. Mobutu, enfin, qui a réussi son 2e coup d'Etat en 1965, est toujours au pouvoir...

ISBN : 2-7384-1260-2 • 1992 • 352 pages - l'Harmattan

Les héritiers de Leoold II par Guy De BoeckLES HERITIERS DE LEOPOLD II Par Guy De Boeck (Dialogue des peuples)

On ne laisse pas passer un 100° anniversaire sans rien dire !!! En 2008, il y aura 100 ans que la Belgique a repris le Congo, jusqu’alors colonie personnelle de Léopold II…

Cette reprise a eu lieu en raison d’atrocités qui se passaient dans l’Etat Indépendant. L’opinion internationale d’alors attendait de la Belgique qu’elle y mette fin. Quelle a été l’attitude de la Belgique envers cet héritage lourdà porter ? s’efforce de répondre à des questions comme : On a utilisé au sujet du Congo léopoldien les mots « génocide » et« holocauste ». Etait-ce justifié ?

Qui a tiré profit de l’EIC ? La Belgique ? La famille royale ? La Société Générale ?

Le Congo de 1960 était très différent de celui de Léopold II. Quand ce changement a-t-il eu lieu ?

Qui ont été les vrais « Héritiers » ? La Belgique ? Ou certains Belges seulement ?

Est-ce uniquement par suite d’un concours de circonstances que l’Indépendance

du Congo a été bâclée ?

Dialogue des Peuples vous offre d’acquérir en souscription l’ouvrage monumental de Guy De Boeck (prix prévu en librairie : 75 €) 1500 pages trois volume

La décolonisation aéronotique au CongoLa décolonisation aéronotique du Congo

voici le livre de Jacques Naveau sur la décolonisation aéronautique du Congo.

En 1961, Sabena Afrique donna le jour à Air Congo qui connut une faillite retentissante quelques dizaines d'années plus tard.

Présentation de l'éditeur

En 1960, le Congo Belge accède à l'indépendance. L'infrastructure aéronautique est une des plus modernes d'Afrique et la Sabena a développé un réseau important. Que va-t-il en advenir ? Cet ouvrage, écrit par un témoin privilégié, éclaire un épisode mal connu des relations belgo-congolaises. La coopération avec Air Congo est un peu la face cachée de la Sabena. Le Congo lui doit pourtant en partie sa survie économique au cours de ces années difficiles, et même son unité politique menacée. En 1966, le pays avait acquis le contrôle total d'un instrument aérien aéronautique national efficace et possédait des droits de trafic internationaux. La Sabena y avait gagné la possibilité de développer et de diversifier son réseau long-courrier le plus rentable. Le présent essai rencontre, sur tous ces points, des idées reçues. Il témoigne d'une expérience qui fut, avant la lettre, un partenariat sans néocolonialisme, que souhaitait déjà cet humaniste que fut Gilbert Périer. Sur un plan plus général, l'auteur souligne le rôle du transport aérien en Afrique et analyse des pistes de coopération entre l'Europe et le grand continent voisin, aujourd'hui éprouvé.

Biographie de l'auteur

Jacques Naveau fut secrétaire général d'Air Congo, puis directeur des relations extérieures de la Sabena jusque 1985. Il poursuivit une carrière d'avocat et de professeur de droit aérien à l'Université Libre de Bruxelles, s'occupant notamment de coordonner les travaux d'un Comité des Sages de la Commission européenne sur le transport aérien. Président fondateur de l'European Aviation Club, Jacques Naveau est aussi, en France, membre étranger de l'Académie Nationale de l'Air et de l'Espace et éditeur juridique de l'Institut du Transport Aérien.